Comment réagir avec un chien malade en voiture ?

Tout comme les humains, les chiens peuvent également être malades en voiture. Les symptômes peuvent être plus ou moins importants, en fonction de l’âge de l’animal. Un chien malade dans les transports peut être pris de nausées, d’hypersalivation, de vomissements, etc.

De tels phénomènes peuvent parfois conduire les propriétaires à se passer de leurs fidèles compagnons lors d’un voyage.

Mais comment réagir face à un chien malade en voiture ?

Favorisez de bonnes conditions de voyage

Faire un trajet en voiture avec un chien sans engendrer le mal des transports est bien possible. Pour cela, il faut simplement que l’animal se trouve dans de bonnes conditions de voyage.

Veillez par exemple à lui mettre à disposition des jeux ou des objets auxquels il est habitué. Il peut s’agir de sa couverture ou son panier, ce qui lui donnera plus d’assurance. Tout au long du voyage, il est important que le chien puisse regarder par la fenêtre.

Cela peut paraître anodin, mais contribuera à limiter la sensation d’oppression.

Certains chiens sont très réceptifs aux vibrations émises par la voiture. Si c’est le cas du vôtre, mettez-le au pied d’un passager.

Bien entendu, cela dépend aussi de la taille de l’animal. À cet endroit, les vibrations sont les moins importantes. L’aération dans la voiture doit également être optimale, afin de réduire le stress du chien. Évitez de fumer pour que votre compagnon ne soit pas gêné.

Les fenêtres doivent donc idéalement être ouvertes. Observez fréquemment des arrêts afin que l’animal puisse faire ses besoins, s’étirer et boire.

Adoptez des gestes préventifs

Les voyages en voiture avec un chien peuvent être facilités grâce à certains gestes préventifs. Sachez par exemple qu’il est déconseillé de nourrir l’animal deux ou trois heures avant le trajet. Cela limitera les risques d’indigestion.

Cependant, il faudra toujours s’assurer qu’il ait de l’eau à proximité. En marquant un arrêt, gardez fermement la laisse pour éviter que le chien ne prenne la fuite ou somnole. Soyez très vigilant, surtout avec une route à proximité.

Votre conduite devra être régulière, c’est-à-dire sans virages secs, freinages brusques, etc. Dans le cas contraire, cela ne fera que renforcer le trouble dont est victime l’animal.

Il est encore plus important de ne pas réprimander votre compagnon, surtout s’il est anxieux ou se met à régurgiter. Parlez-lui au besoin, caressez-le afin qu’il soit le plus détendu possible.

Certains chiens sont de nature à bouger en voiture. Il est préférable de les garder sur la banquette arrière en les séparant du conducteur par un filet ou une grille.

Envisagez des traitements médicaux

Il arrive que le mal des transports soit persistant chez certains chiens. Le vétérinaire peut alors recommander un traitement médicamenteux. Ce dernier devra être administré avant tout trajet en voiture. Le plus souvent, il s’agit d’anti-vomitifs et d’antihistaminiques.

D’autres solutions comme des colliers ou des sprays existent également pour réduire le mal de transport chez le chien. En les appliquant, votre animal sera détendu, mais des effets de somnolence peuvent être observés. Prenez l’avis d’un vétérinaire avant d’opter pour l’une de ces solutions.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Rejoignez la Communauté !

Si toi aussi tu aimes les chats, rejoins la communauté ! Aime la page et rejoins le groupe Facebook.


This will close in 50 seconds

Eyops